SAINT CHERON BASKET BALL : site officiel du club de basket de ST CHERON - clubeo

JEEP ELITE 23ème JOURNEE : RESULTATS COMPLETS

18 mars 2018 - 23:17

   JEEP ELITE 23ème JOURNÉE : RÉSULTATS COMPLETS   

 

   Résultats des clubs Franciliens   

Levallois / Gravelines-Dunkerque : 76/88

Source : site LNB.fr

Au sortir de deux défaites à Sportica, le BCM Gravelines-Dunkerque s’est rassuré en allant s’imposer à Levallois. Si l’absence de Klemen Prepelic a beaucoup pesé du côté des Metropolitans, les Gravelinois étaient quant à eux privés de J.R. Reynolds et Jean-Michel Mipoka. Mais Julien Mahé a pu compter sur un excellent Quentin Serron (19 points à 80%, son record de points de la saison) et un apport inédit de Fernando Raposo (6 points, 11 rebonds, 15 d’éval) pour retourner un match mal embarqué (51-43 pour Levallois à la 25e minute). Benjamin Sene a fini le travail en scorant 11 de ses 16 points dans les sept dernières minutes. Toutefois, la meilleure évaluation de la soirée revient à Taylor Smith (26), impeccable dans son duel face à Boris Diaw. Un "Captain Babac" auteur de sa deuxième plus faible évaluation de la saison (9) - il avait obtenu une note de 8 lors du déplacement à Hyères-Toulon le 14 octobre. Grâce à cette victoire, le BCM revient à hauteur de Levallois au classement.

En terme d'éval. individuelle, les 2 meilleurs joueurs côté Levallois ont été :

  • Le poste 4 français Petr CORNELIE qui a compilé 15 points (5/6 au tir dont 3/4 à 3 points + 2/2 au LF), 4 rebonds pour une éval de +20 en 23mn de jeu. 
  • Le poste 5 américain Gavin WARE avec 14 points (à 5/6 au tir + 4/5 au LF), 7 rebonds, 1 passe décisive pour une éval de +21 en seulement 17mn de jeu.

 

Statistiques complètes et résumé vidéo du match

 

Strasbourg / Nanterre : 93/78  

Résumé du match (source site LNB.fr)

Comme face à l’ASVEL la semaine dernière à la U Arena, la SIG allait d’abord donner l’impression d’être un (trop grand) cran au-dessus de Nanterre sur le plan physique. Les banlieusards parisiens avaient en effet toutes les peines du monde à contrôler le duo Louis Labeyrie – Miro Bilan. D’autant que Vincent Collet avait opté pour une compo de cinq majeur façon équipe nationale espagnole, avec trois boosters associés au duo de malabars, Bost, Wright et Logan étant alignés ensemble.

Mais si, à plusieurs reprises en première période, Strasbourg donnait l’impression d’avoir fait le break (32-21 après 10 minutes, 43-33 après 15), un Lahaou Konate en feu ce soir (20 points à 7/10, dont ¾ derrière l’arc), un Heiko Schaffartzik… égal à lui-même (20 pts aussi, et 4 réussites à 3pts en première période), ou encore une superbe adresse globale de loin (10/19) permettaient à l’équipe de Pascal Donnadieu d’atteindre la pause avec – encore - les dents tout près des mollets alsaciens (50-47).

Malheureusement pour Nanterre, la domination physique des Alsaciens, symbolisée également par un Danien Inglis qui monte en puissance de semaine en semaine (13 points à 6/7 en 24 minutes ce soir), ainsi que l’option prise par Vincent Collet de changer sur tous les écrans pour éviter de prendre encore la grêle à trois-points (0/7 après la pause) allaient finir par payer. Strasbourg recreusait ainsi un petit break avant la fin de la 3e période (72-62), avant de porter l’estocade sur un 12-4 pour commencer le dernier quart (84-66 avec 5’35’’ à jouer).

Avec près de 62% de réussite aux tirs, 23 passes décisives échangées et 6 joueurs scorant entre 9 et 16 points, l’attaque de la SIG s’avérait bien trop performante pour la défense francilienne ce soir, Strasbourg terminant un peu en roue libre (93-78 au final). 

En comparant l'éval globale d'équipe, il n'y a pas photo : 120 pour la SIG contre 65 pour Nanterre.

Les Nanterriens ont également été archi-dominés à l'intérieur au rebond : 24 vs 33 pour la SIG.

Le plus impressionnant est le % de réussite de la SIG à 2 points : 74,4% (32/43) vs 43,6 (17/39).

Côté performance individuelle, du côté de Nanterre, la meilleure éval (+20) revient au poste 3 français Lahaou KONATE avec 20 points (à 7/10 au tir dont 3/4 à trois points + 3/3 au LF), 2 rebonds, 2 passes décisives en 37mn  de jeu.

Le meneur Allemand Heïko SCHAFFARTZIK a certes scoré 20 points (7/14 au tir dont 4/10 à 3 ponts + 2/2 au LF) mais n'a délivré aucune passe décisive d'où une éval globale de "seulement" +11 en 38 mn de jeu.

Les 2 autres facteurs X de Nanterre depuis 2 matchs Hugo INVERNIZZI et Jamal SCHULER sont passé à côté de leur match avec des éval perso de 0 et +6 !!! Invernizzi n'a scoré que 3 petits points et SCHULER 8 (à 3/9).

Ne parlons pas des 3 intérieurs de Nanterre AMINU/PASSAVE-DUCTEIL/PANSA qui ont été quasi inexistants au scoring avec un total de seulement 12 points et +12 d'éval cumulé pour ces 3 joueurs...

 

Statistiques complètes et résumé vidéo du match

 

 

  Autres faits marquants   

  • Limoges stoppe enfin sa série de 3 défaites consécutives.
  • 3ème victoire consécutive de Châlon-sur-Saône, la 5ème en 6 matchs.
  • Nouvelle défaite de l'ASVEL : la 2ème consécutive mais surtout la 4ème en 5 matchs

 

  Résultats complets  

Retrouvez les résumés vidéos de tous les autres matchs dans l'onglet ACTU BASKET PRO / PROA SAISON RÉGULIÈRE 2017/2018

 

 

 

  JEEP ELITE : Classement  

Grâce à son succès plus le point-average repris (Nanterre ayant gagné l’aller 102-100), la SIG (16V-7D) met pratiquement Nanterre 92 à 4 longueurs (13-10) et rejoint  Le Mans en tant que dauphin de l’AS Monaco (17-6). Une Roca Team chez qui Donnadieu & Co. tenteront de réaliser un exploit dans 10 jours, après que le week-end prochain sera consacré à la Coupe de France.

Du coup avec la victoire des 3 équipe de tête, le podium de la Jeep Elite reste inchangé par rapport à la semaine dernière. En revanche, C'est Limoges (13V/10D) qui profite de sa victoire et de la défaite de Nanterre et Bourg-en-Bresse pour récupérer la 4ème place au profit d'un meilleur point average que ces 2 équipes. 

Levallois (11V/12D) est stoppé dans sa marche en avant, perdant 2 places au classement pour se retrouver 10ème à égalité de points avec 4 autres équipe dont un ASVEL (12ème) très mal en point qui continue sa chute au classement malgré le plus gros budget de jeep Elite.

Les autres bonnes affaires de cette journée sont pour Dijon (12V/11D) et pour Gravelines (11V/12D) qui, grâce à leur victoire gagnent respectivement 2 et 5 places pour se retrouver 7ème et 8ème.

En bas de classement, ça se complique pour Hyères-Toulon (6V/17D) et Boulazac (7V/16D) qui comptent désormais 2 victoires de retard sur Antibes et Chalon-sur-Saône, le champion en titre qui reprend des couleurs !

 

 

 

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 2 Présidents
  • 5 Dirigeants
  • 15 Entraîneurs
  • 38 Compétiteurs
  • 14 Supporters